APASQ Coordonnées Bottin des membres Forum
Portrait de l'APASQ
Services
Adhésion
Ententes collectives
Coffre à outils
Bulletin didascalies
Catalogues d'expostions

Le Fonds Prévost-Bussières

De nombreuses personnes conceptrices connaissent au cours de leur carrière des situations de crise qui peuvent nécessiter une aide financière d’urgence, qu’elles soient aînées (retraitées ou préretraitées), jeunes, en creux de carrière, en période de transition ou aux prises avec la maladie.

Préoccupée par la condition socio-économique de ses membres, l’APASQ a créé un fonds d’urgence, nommé Fonds Prévost-Bussières en l’honneur de deux éminents concepteurs de décors, de costumes et d’éclairages québécois : Robert Prévost et Paul Bussières. Il a pour mandat d’apporter une aide financière d’urgence ponctuelle aux personnes conceptrices, membres en règle de l’association, qui en feront la demande. Mis en place avec l’aide de la Fondation des artistes (FDA), le fonds sera hébergé et administré par la FDA.

Les modalités de gestion du fonds, les activités de cueillette de dons et le traitement des demandes d’aide sont sous la responsabilité de l’APASQ. La Fondation des artistes de son côté gère les fonds recueillis, émet les chèques aux demandeurs éventuels et délivre les reçus pour fins d’impôt aux donateurs. Les chèques de dons doivent être émis comme suit : « Fondation des artistes (Fonds Prévost-Bussières) ».

Comment contribuer au Fonds Prévost-Bussières ?

Par chèque

Vous pouvez contribuer au Fonds Prévost-Bussières en faisant un chèque à l’ordre de la « Fondation des artistes (Fonds Prévost-Bussières) » et en le retournant avec ce document à l’adresse suivante :
APASQ
Fonds Prévost-Bussières
2065, rue Parthenais, bureau 014
Montréal (Québec) H2K 3T1.

La Fondation des artistes délivrera les reçus aux fins d’impôt (sur demande pour les dons de 10 $ et plus et automatiquement pour tous les dons de 100$ et plus).

Nom (en lettres moulées) _______________________________________________

Je désire faire un don de ❏ 10 $ ❏ 25 $ ❏ 50 $
❏ 100 $ ❏ 200 $
ou ❏ ____$ au Fonds Prévost-Bussières
Je désire recevoir un reçu aux fins d'impôt:❏ Oui ❏ Non
J’autorise la Fondation des artistes et le Fonds
Prévost-Bussières à publier ma participation ❏ Oui ❏ Non

En ligne 

Vous pouvez faire un don en ligne par carte de crédit ou via Paypal en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Vous pouvez également faire un don en ligne sur le site sécurisé de la Caisse de la culture au  http://www.desjardins.com/fr/votre_caisse/democratie/index.jsp?transit=81592262, qui regroupe sept fonds soit :

  • le Fonds ARRQ
  • le fonds de secours Yves Thériault (UNEQ)
  • le Fonds Jean-Carignan pour les musiciens (GMMQ)
  • le Fonds Jean-Duceppe pour les comédiens et chanteurs (UDA)
  • le Fonds Prévost-Bussières pour les personnes conceptrices dans le domaine des arts de la scène (APASQ)
  • le Fonds Serge-Lemoyne pour les artistes en arts visuels (RAAV)
  • le Fonds SARTEC pour les auteurs de l’audiovisuel

Vous n’aurez alors qu’à cliquer sur « Faire un don » et remplir le formulaire en choisissant le Fonds Prévost-Bussières. Un reçu fiscal pourra être délivré par la FDA.

Merci à l’avance pour votre contribution.

Robert Prévost

Créateur de deux cents décors et d’un millier de costumes, Robert Prévost est considéré par beaucoup comme le maître incontesté de la scénographie au Québec et au Canada.

Né en mars 1927 dans le quartier Rosemont à Montréal, Robert Prévost a fait ses études classiques au Collège Sainte-Croix, rue Sherbrooke. Il est devenu en début de carrière membre des Compagnons de Saint-Laurent, troupe de théâtre créée et dirigée par le Père Émile Legault, c.s.c. C’est au sein de cette troupe qu’il a rencontré les grands du théâtre montréalais, dont Jean Gascon, Jean-Louis Roux et Georges Groulx.

Il s’est joint au Théâtre du Nouveau Monde en 1953. Il y a réalisé plus de 75 décors : Tartuffe, Don Juan, Le Maître de Santiago et surtout Le malade imaginaire, qui sera acclamé en Amérique et en Europe. Il a aussi travaillé pour le Théâtre du Rideau Vert, où il a créé des dizaines de décors, l’Opéra de Montréal, le Centre national des Arts, le Festival de Stratford et le Royal Winnipeg Ballet.

Il est décédé en juillet 1982 à Montréal. Le fonds d’archives Robert Prévost est conservé au Centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationale du Québec.

Sources : Wikipédia etRobert Prévost, scénographe et favori des dieux, texte de Lucien Pépin, Les éditions du Pélican, 1994



Paul Bussières

Ce créateur a principalement fait œuvre à Québec, où il a inspiré l’émergence de la pratique professionnelle. Ses dispositifs scéniques, d’abord imaginés pour le Théâtre de l’Estoc, furent ensuite conçus à la demande des théâtres du Vieux-Québec, du Trident et du Bois de Coulonge. Mais ses réalisations auront aussi été destinées à la Compagnie Jean Duceppe, au Théâtre du Rideau Vert ainsi qu’au Théâtre du Nouveau Monde (Montréal), et vues lors de tournées au Centre national des Arts (Ottawa) et au Canadian Stage (Toronto).

L’activité de l’artiste recouvre une part des plus dynamiques de l’aménagement scénique au XXe siècle, celle où la scène achevait de se dégager du réalisme pour rechercher un autre accord avec le texte.

Commencée en 1960 dans les conditions de précarité qui sont le lot habituel des éclosions artistiques, l’invention de Bussières s’est manifestée dans les divers registres et formes du spectacle. Il a conçu des environnements pour des expositions, des revues, des récitals de danse et de poésie, a été directeur artistique au cinéma comme il a été appelé à vêtir – décors, costumes et lumières – des opéras aussi bien que des spectacles de marionnettes. Il a démontré aisance et acuité à la réalisation d’affiches et au graphisme promotionnel de spectacles. Son travail a été primé à Montréal, à Toronto ainsi qu’à Québec.

La contribution de Paul Bussières au développement des conservatoires d’art dramatique du Québec a été majeure puisqu’on lui doit l’instauration, complémentaire à l’enseignement du jeu, d’un département de scénographie. Il en a conçu le programme comme la pédagogie et, depuis son instauration en 1969 jusqu’en 2007, en aura assuré la direction. Il ne cessera de même d’y enseigner qu’à son décès, survenu en 2008.
Paul Bussières logeait haut dans son estime le travail du maître, Robert Prévost, premier exemple d’aménagement scénique architecturé que des tournées de compagnies Montréalaise lui avaient rendu observable.
Le fonds d’archives Paul Bussières est conservé au Musée de la civilisation de Québec.
Source : Paul Bussières scénographe, et la pratique théâtrale à Québec 1960-2008, texte d’André Ricard, sous la direction de Denis Denoncourt, Presses de l’Université Laval, 2013 / FONDATION PAUL-BUSSIÈRES