Architecture

Architectures du spectacle

« Architectures du spectacle au Québec »

Par Jacque Plante
Architecte, Professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval

Publié sous la direction de Jacques Plante, le livre « Architectures du spectacle au Québec » a été publié en 2011, par Les Publications du Québec, avec une préface de Robert Lepage.

Les photographies, tirées du livre, étaient présentées sur un écran vidéo.

Depuis le milieu des années 1980, les gouvernements successifs du Québec ont investi massivement dans ce qu’on appelle « le béton » afin de satisfaire aux exigences de la création et à celles du confort des aménagements des lieux du spectacle.

Plus de 80 projets de rénovation et de construction nouvelle de toute envergure et de toute vocation ont ainsi vu le jour partout au Québec en 25 ans. Théâtres, salles de concert et de danse, espaces circassiens, centres de production et de diffusion culturelle et multimédia sont devenus les nouveaux lieux culturels par excellence.

Parallèlement, on a assisté à l’émergence de jeunes firmes d’architecture et au renouvellement de firmes plus anciennement établies. Toutes, elles ont profité de ce regain de l’investissement gouvernemental dans ces ensembles culturels pour investir un champ de la création architecturale presque inexploité depuis les années 1960, qui avaient vu la construction de la Place des Arts à Montréal et celle du Grand Théâtre à Québec. Cette production architecturale, primée tant au Québec qu’au Canada, n’est que trop peu documentée et diffusée comparativement à celle d’autres pays où le théâtre, comme art et comme lieu, semble aussi vivant et vibrant que chez nous.

Une architecture distincte et influente

La nature artistique du « client » promoteur, très souvent un organisme culturel dirigé et animé par des acteurs, scénographes, techniciens et artisans du spectacle, confirme et imprime les préoccupations artistiques quant à l'image architecturale et à la symbolique d'un projet. Les espaces publics, la salle, la scène, le débarcadère et l'appareillage technique recèlent des exigences qui souvent paraissent incongrues et irréconciliables. Cependant, les liens étroits qui se créent avec ces promoteurs et les échanges qui en résultent tissent la trame du projet et marquent son unicité, sa spécificité.

Les projets

Le livre présente 52 réalisations de concepteurs comme Manon Asselin, Steve, Éric Gauthier, Annie Lebel, Gilles Saucier et Vladimir Topouzanov et Jacques Plante, Michel Lapointe, Paul Laurendeau, Émile Gilbert, Dan Hanganu pour n’en citer que quelques uns.

Les dessins en plans et en coupes permettent d’apprécier l’ensemble du projet. Ils forment ainsi d’abord un ouvrage de référence, un outil de compréhension, d’analyse et de recherche.

Les essais

La parole est aussi donnée à 15 personnalités, des spécialistes, metteurs en scène, scénographes, danseurs, architectes, acousticiens et gestionnaires, qui nous livrent l’expérience qu’ils ont vécue dans certains lieux de spectacles et les espoirs qu’ils nourrissent à l’égard de ces nouveaux espaces.

  • Louise Pelletier
  • Hélène Beauchamp
  • Chantal Hébert
  • Sandy Isenstadt
  • Éric Olivier Lacroix
  • Robert Faguy
  • Jean-François Hardy
  • Anick La Bissonnière
  • Paul-André Fortier
  • Jean Gervais
  • Marie Gignac
  • Lorraine Pintal
  • Marie-Josée Miville-Deschênes
  • Georges Adamczyk
  • Paul Laurendeau