Cameron Porteous

Scénographe – Concepteur de costumes

Intitulée Risking the Void, l’exposition consacrée à Cameron Porteous s’articulait autour de la présentation d’une quinzaine de maquettes, prêtées par l’Université York, des dessins, des photos. La conservatrice Tanit Mendes a présenté un survol de la carrière prolifique de ce concepteur qui a travaillé dans plusieurs régions du Canada.

Cameron Porteous, scénographe et concepteur de décors et de costumes

Par Tanit Mendes
Commissaire de l’exposition Cameron Porteous et codirectrice, Production
Program, Ryerson Theatre School, Ryerson University, Toronto, Ontario

Les années de formation

Cameron Porteous nait à Rosetown, en Saskatchewan, une petite ville agricole centrée sur la culture du blé, au cœur des Prairies. Le jaune ocre des champs qui fait écho au mouvement de l’eau contribue à façonner sa sensibilité artistique. Lorsqu’il a quinze ans, sa famille s’établit à Vancouver et, quelques années plus tard, il étudie le théâtre à la University of British Columbia.

À l’issue de cette formation, il entre à la chaîne anglaise de la Société Radio-Canada (CBC) à Vancouver puis CTV/Canadian Television Network à titre de chef peintre décorateur. Dans les années 1960, Porteous parfait sa formation à la Wimbledon School of Fine Arts en Angleterre. Cette expérience européenne marque son travail et son parcours scénographique au Canada. De retour au pays, il devient l’assistant du scénographe d’origine britannique Brian Jackson. Puis, il collabore avec le directeur artistique Christopher Newton avant de prendre la direction du département de conception scénique au Vancouver Playhouse de 1972 à 1980. Il accompagne ensuite ce dernier au Shaw Festival de Niagara-on-the-Lake (Ontario), toujours à titre de chef département de conception scénique de 1980 à 1997.

Actif depuis ses débuts au cinéma et à la télévision, Porteous s’y illustre comme directeur artistique de Beethoven Lives Upstairs, téléfilm couronné d’un Emmy en 1993. Porteous est encore boursier du Centenaire du Canada et médaillé du Jubilé de la reine Élisabeth II pour son apport au théâtre canadien. Professeur à l’Université de Colombie-Britannique, à la Banff School of Fine Arts et à la Ryerson University, il exerce une influence sur plusieurs des futurs concepteurs.

Porteous partage son temps entre le théâtre, le cinéma et la télévision. En 2010, il écrit et illustre un ouvrage commémoratif,12 Hours That Saved a Country – The Battle of Queenston Heights – October 13th 1812.

Depuis 1979, Porteous est un habitué de la Quadriennale de Prague.